813

Electre 

 

Commande de Gwenaël Morin pour le Théâtre du Point du Jour (Lyon), création aux Nuits de Fourvière, et par Irène Bonnaud avec les élèves-comédiens de l'Atelier Volant, Théâtre National de Toulouse, 2015.  

 

Esclave ­  

Toi dont le père a commandé l’armée devant Troie

Toi l’enfant d’Agamemnon

Tu peux enfin voir

De tes propres yeux

Ce dont ton cœur toujours se languissait

Tu l’as tant désirée

Cette vieille cité d’Argos

L’enclos sacré où jadis Io

La fille d’Inachos

Etait torturée par la mouche

Là-bas

Oreste

C’est la Place-aux-Loups

On l’appelle ainsi à cause d’Apollon

Le dieu qui tue les loups

Et là   

Sur ta gauche

Le fameux Temple d’Hera

Oui

Nous y sommes

Dis-toi bien que ce que tu vois

C’est Mycènes

La ville pleine d’or

Et ça

C’est la maison des Pélopides

Pleine de meurtre

 

Je t’en ai emporté jadis

T’arrachant au meurtre d’un père

Je t’ai reçu des mains d’une fille de même sang

De même naissance que toi

Je t’ai porté dans mes bras

Je t’ai sauvé

Je t’ai nourri jusqu’à ce que tu sois assez grand

Pour aider ton père à venger son meurtre

 

Eh bien maintenant

Oreste

Et toi Pylade

Son meilleur ami

Que faire

Il faut décider

Et vite

 

Ecoutez

C’est l’aurore

La flamme brillante du soleil met en branle les voix des oiseaux

On les entend clairement

Et la nuit noire

La bienveillante

La gardienne des étoiles a quitté les lieux

 

Avant qu’un homme n’aille s’aventurer hors de ce toit

Accordons nos discours 

Nous allons là où il n’est plus l’heure d’hésiter

Sur la cime des actes